branly

Sortie au musée du Quai Branly à Paris


branly

L’intérêt de cette exposition est de proposer aux élèves une ouverture culturelle à travers l’exemple de la conquête du continent sud-américain par les Espagnols qui est présentée sous 2 angles : le regard européen mais aussi inca. Il s’agit donc de décentrer l’étude en apportant un regard nouveau.

Questionnaires:

questionnaire1 – questionnaire2

 En espagnol, les élèves ont raconté cette rencontre entre Ancien Monde et Nouveau Monde du point de vue des Espagnols mais aussi des Indiens.

 Carta 1: El conquistador Pizarro escribe una carta a su familia para contarle lo que ha visto cuando ha llegado a América (población, su modo de vida, su lengua, sus creencias…) , cómo ha pasado su encuentro con los indígenas, sus esperanzas.

Carta 2 : Un funcionario de Atahualpa le cuenta a su jefe la llegada de los españoles. Le describe su físico, su lengua, su manera de vestirse. Expresa también sus sentimientos (temores / esperanzas).

 

En DNL, deux tâches finales ont été réalisées :

  •  Travail sur les règles du jeu “¿Quién soy?” puis travail en interaction orale : chaque élève doit deviner le personnage inca ou espagnol qu’il incarne en fonction de sa tenue vestimentaire, sa perception de l’étranger, ses sentiments face à la conquête…
  •  Présentation orale en binôme : un journaliste ou historien interroge un migrant européen sur ses conditions de voyage, les raisons de sa migration, ses conditions de vie dans son pays d’accueil. Le migrant est intemporel c’est-à-dire qu’en lien avec le programme d’histoire ce peut être un migrant des XVe-XVIe siècles, un migrant italien ou irlandais du XIXe siècle ou encore un migrant de l’époque actuelle.